La Maison Authier retrouvera son cachet d’antan

Martin
Martin Guindon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Au cours des prochains mois, la Maison Authier, qui a longtemps appartenu à la famille du père de l’Abitibi, Hector Authier, retrouvera son cachet d’antan.

La Maison Authier a longtemps été la résidence du premier maire d’Amos et agent des terres pour l’Abitibi, Hector Authier. (Photo: archives/Martin Guindon)

La Ville d’Amos, qui en est aussi le propriétaire, a autorisé les travaux de restauration sur la célèbre résidence. En vertu de sa citation municipale comme monument historique, le conseil doit approuver tous travaux pouvant modifier l’apparence du bâtiment.

«Le projet a d’abord été présenté au comité consultatif en urbanisme de la Ville, à partir des plans et devis réalisés par la firme Parent Tremblay architectes. Le conseil devait ensuite donner son accord sur les matériaux utilisés et les modifications apportées sur l’enveloppe extérieure du bâtiment. On devait s’assurer que tout respecte le cachet historique de la maison. On a approuvé le projet», explique le maire Ulrick Chérubin.

Retour aux années 30 ou 40

Les modifications ne réfèrent toutefois pas à la maison telle que construite en 1912 par Pascal Fortier, mais davantage à ce à quoi elle ressemblait dans les années 30 et 40. Ainsi, le revêtement de stucco sera remplacé par des bardeaux de cèdre teints vert forêt, le bardeau d’asphalte noir sera remplacé par un bardeau dans les tons de brun pour lui donner l’aspect d’une toiture de bardeaux de cèdre vieillis.

Certaines couleurs seront aussi modifiées pour reproduire l’aspect original de la maison. Les contrefenêtres en aluminium seront remplacées par des contrefenêtres en bois. La Ville en profitera aussi pour effectuer une mise aux normes, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, puisqu’il s’agira dorénavant d’un édifice public. Ainsi, une rampe d’accès pour personnes à mobilité réduite sera aménagée du côté sud du bâtiment et la salle de bain sera aussi accessible.

Cet été

Des travaux sont donc aussi prévus à l’intérieur. On procédera notamment à la remise aux normes de l’électricité et de la plomberie. Des bureaux seront aménagés à l’étage pour recevoir le comité organisateur des Fêtes du centenaire. On portera une attention particulière au rez-de-chaussée, qui doit éventuellement accueillir un centre d’interprétation sur Hector Authier, premier maire d’Amos.

Le projet de restauration est toujours évalué à 300 000 $, somme prévue au budget 2011 de la Ville. Cette dernière espère aller en appel d’offres au cours des prochaines semaines et effectuer les travaux à l’été. Quant à l’aménagement du parc municipal sur le site, il fera l’objet d’une étude. L’Entente culturelle signée entre la Ville et le ministère de la Culture prévoit une somme de 7000 $ à cette fin.

Organisations: Maison Authier, Ville d’Amos, Parent Tremblay architectes Ministère de la Culture

Lieux géographiques: Amos

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires