«On ne s'attendait jamais à un tel engouement»

Martin
Martin Guindon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'hymne d'Amos Hockeyville pourrait survivre au concours

Quand ils ont créé l'hymne Amos Hockeyville, en marge du concours Kraft Hockeyville, Véronique Lemay et Francis Bégin étaient bien loin de se douter qu'il allait connaître une telle ampleur.

Francis Bégin et Véronique Lemay

«C'est Yannick Champagne qui nous a envoyé un courriel pour nous demander si ça nous tentait de chanter une chanson pour appuyer la candidature d'Amos au concours. Il avait changé les paroles d'une chanson existante, mais on ne peut pas faire ça au niveau des droits d'auteur. On s'est dit que tant qu'à faire, on allait en faire une originale. J'en ai parlé à Francis, qui avait déjà une idée pour la musique», raconte Véronique, qui forme le duo Véro et Frank avec son conjoint.

Cette suggestion est venue le mercredi 7 mars. Le couple était déjà engagé dans le Défi musical du Centre d'études musicales, qui avait lieu le samedi. Il n'a donc pu plancher sur le projet qu'à compter du lundi 12 mars… et la chanson était enregistrée et livrée le jeudi 15 mars. C'est ce qu'on appelle se revirer de bord sur un dix cennes.

Une chanson en quatre jours

«On a tout fait ça en quatre jours, avec la sinusite dans le tapis et un bébé de trois mois et demi. J'ai écrit les textes sur la musique composée par Francis. Je voulais toucher au sentiment d'appartenance des gens d'Amos. J'y parle de la qualité de l'eau des eskers, de la cathédrale, etc. J'ai vraiment voulu lui donner notre couleur locale. On devrait la réenregistrer après le concours en modifiant légèrement les paroles pour qu'elle demeure intemporelle», confie Véronique Lemay, qui possède l'expérience des jingles chantés pour la radio.

«Musicalement, je savais ce que je voulais. Je voulais une chanson d'aréna, un hymne. Quelque chose qui sonnait comme du ZZ Top. Je me suis aussi inspiré de Rock and Roll part 2 de Gary Glitter. Jasmin Martel a joué la guitare basse et mon frère Nicolas a fait le solo de guitare», précise Francis Bégin.

Aux Grandes Gueules

Lancée lors du dévoilement public du Top 5 du concours Kraft Hockeyville à Amos, le samedi 17 mars, la chanson a depuis fait boule de neige, via les médias sociaux dont Facebook et YouTube, mais aussi dans les médias traditionnels. Plusieurs se surprennent à scander le «Hey!» du refrain.

«On ne s'attendait jamais à un tel engouement. La chanson a joué aux Grandes Gueules (l'émission de radio la plus écoutée au Québec), à la chronique de MC Gilles dans l'émission de Paul Arcand à Montréal, à radio NRJ, dans les stations de la région...», souligne Véronique Lemay.

Entendra-t-on d'autres compositions du tandem dans un avenir rapproché? «On compose des chansons, mais pour le moment, elles vont rester à la maison», indique-t-elle.

On peut entendre la chanson sur YouTube, par le biais d'une vidéo réalisée par TVC7 avec des images de la journée du dévoilement du Top 4 du concours Kraft Hockeyville.

Organisations: Centre d'études musicales, Amos Hockeyville

Lieux géographiques: Amos, Québec, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires