Jouer au golf, prévenir le suicide et ainsi faire un trou d’un coup

Myriam
Myriam Grenier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pour une 4e année, le Centre de prévention du suicide (CPS) de Malartic organise un tournoi de golf pour amasser des sous, à la fois pour former des sentinelles aptes à détecter les personnes en détresse et embaucher une ressource permanente.

Certains commanditaires et des gens de l’organisme se sentent prêts à frapper des balles. De gauche à droite: Michel Ducas, porte-parole du CPS, Doris Blackburn, directrice des affaires corporatives chez Télébec, le maire André Vezeau, la directrice des communications chez Osisko, Hélène Thibault, et Ann Zimmermann, directrice générale du CPS. (Photo: Myriam Grenier)

Le double-écossais se tiendra le 16 juin au Club de golf de Malartic, dès 13h, suivi d’un souper et d’une soirée musicale avec le groupe Les Marchands du bonheur. Le tout pour 55 $, ou 25 $ pour le souper et la soirée.

«L’an dernier, nous avons amassé environ 5000 $ avec le tournoi. Avec cet argent, nous aimerions augmenter le nombre de sentinelles et en former dans les milieux de travail. J’aimerais aussi engager une personne à temps plein, pour 28 heures par semaine, afin de m’aider à établir des projets», a mentionné Ann Zimmermann, directrice générale du CPS.

Les sentinelles reçoivent une formation de huit heures pour savoir reconnaître les personnes en détresse, les écouter et les référer aux bonnes personnes, au bon moment. «Elles sont nos yeux et nos oreilles dans la rue et dans les milieux de travail. Pour l’instant, nous en avons une quinzaine, mais cela demeure insuffisant. Quand une personne est désespérée, il faut pouvoir l’aider», a fait valoir la directrice générale.

Une année payante

Une étoile brille sur l’organisme, qui pour les trois prochaines années comptera sur le support financier du Fonds Essor Malartic Osisko (FEMO), à raison de 15 000 $, en plus d’avoir obtenu 4000 $ grâce à une dégustation bières et saucisses organisée par des étudiants du Cégep de Val-d’Or. «Si le FEMO peut aider les gens à voir la lumière au bout du tunnel, on embarque avec joie», a affirmé Hélène Thibault, directrice des communications chez Osisko.

De son côté, le maire de Malartic, André Vezeau, a emboîté le pas à l’événement dès la première édition, avec Vezeau & Frères et leur entreprise d’ambulances. «Le suicide est une situation que nous vivons trop souvent comme ambulanciers. Plus on va prévenir ce fléau, mieux ce sera», a-t-il souhaité.

Pour s’informer: 819-757-4136 ou www.preventionsuicidemalartic.com. Pour s’inscrire: 819-757-3661.

Organisations: Fonds Essor Malartic Osisko, Club de golf de Malartic, Groupe Les Marchands du bonheur

Lieux géographiques: Cégep de Val-d’Or, Malartic

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires