Les Amossois devront modifier leurs habitudes d'arrosage

Martin
Martin Guindon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Avec la nouvelle règlementation qui est entrée en vigueur au début du mois d'avril, les Amossois n'auront d'autres choix que de modifier leurs habitudes d'arrosage.

L'arrosage des pelouses, haies, arbres et autre végétaux sera seulement permis de 19h à 24h les lundis, mercredis et vendredis pour les numéros civiques pairs et les mardis, jeudis et samedis pour les numéros civiques impairs.

Adopté par le conseil municipal le 2 avril dernier, ce nouveau règlement vient régir l'utilisation de l'eau potable sur le territoire en vue d'en préserver la qualité et la quantité. C'est l'un des moyens privilégiés par la Ville pour se conformer aux nouvelles exigences de la Stratégie d'économie d'eau potable du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, qui veut réduire d'au moins 20 pour cent la quantité d'eau distribuée par personne sur l'ensemble du Québec d'ici 2017.

«Tout comme c'est déjà le cas dans des villes comme Val-d'Or, nous venons fixer des jours et des heures d'arrosage. Nous allons publiciser ce nouveau règlement en espérant que les gens vont se l'approprier. Nous sommes conscients que ça va demander un changement de culture et de mentalité», a indiqué le maire Ulrick Chérubin à un citoyen qui posait une question au sujet de ce nouveau règlement, lors d'une récente séance publique du conseil.

Des heures et des jours pour arroser

L'arrosage manuel d'un jardin, d'un potager, d'une boîte à fleurs, d'une plate-bande et d'un arbre ou arbuste sera permis en tout temps. Il en va tout autrement pour l'arrosage des pelouses, haies, arbres et autres végétaux. Dans ces cas, ce sera seulement permis de 19h à 24h les lundis, mercredis et vendredis pour les numéros civiques pairs et les mardis, jeudis et samedis pour les numéros civiques impairs.

Et pour les systèmes d'arrosage automatique, l'équipement devra être muni d'un détecteur d'humidité ou d'un interrupteur automatique en cas de pluie. Les propriétaires de systèmes installés avant l'entrée en vigueur du règlement jouissent d'une période de grâce jusqu'au 1er janvier 2015.

Le règlement prévoit une exception de 15 jours pour la mise en place d'une nouvelle pelouse ou d'un nouvel aménagement, pourvu que le propriétaire obtienne au préalable un permis du Service de l'urbanisme. Ils pourront arroser tous les jours, mais aux heures prévues au règlement.

L'arrosage des entrées de cour, des trottoirs et des patios est interdit sauf lors de travaux de peinture, de construction, de rénovation ou d'aménagement paysager. Il est aussi interdit d'utiliser l'eau potable pour faire fondre la neige ou la glace.

Pénalités prévues

Pour la première année, soit jusqu'au 1er avril 2013, la Ville ne punira pas les contrevenants. Elle ne fera qu'émettre un billet d'avertissement. Toutefois, l'an prochain, des amendes pouvant aller 100 $ à 1000 $ pour les particuliers et de 200 $ à 2000 $ pour les personnes morales devront être payées par les contrevenants.

«Avant de faire de la répression, on va faire un travail d'éducation et de sensibilisation au nouveau règlement. Je ne suis pas vraiment inquiet. Nous avons de bons citoyens qui comprennent bien l'importance de notre eau de qualité», a indiqué le maire Chérubin.

Organisations: Ministère des Affaires municipales, Service de l'urbanisme, Ville d'Amos

Lieux géographiques: Québec, Val-d'Or, Amos

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires